La fracture numérique, qu'en est-il aujourd'hui ?

FACE Loire Atlantique a le plaisir de vous convier au prochain petit déjeuner thématique :  "La fracture numérique *, qu'en est-il aujourd'hui ? ".

Mardi 18 septembre de 8h30 à 10h30

Au sein des locaux de l'AFPA (bâtiment accueil)

333 route de la côte d'amour 44600 Saint-Nazaire

 

Cet événement, animé sous la forme d'un atelier, par Michel Drzewiecki, Directeur d'Orange Solidarité Ouest Bretagne et Pays de Loire intervient dans le cadre de la Digital Week.

 

Avec l'arrivée sur le marché du travail des "digital natives", la fracture numérique fait parler d'elle.

Les "digital natives",  ce sont ces collaborateurs  ultra-connectés, nés avec internet et qui savent mieux que personne se servir du numérique.

 Cette génération a changé les codes de l'entreprise et un écart se creuse de plus en plus entre les salariés, demandeurs d'emploi, inter génération et classes économiques.

  

Cet atelier dynamique permettra de définir ce qu'est la fracture numérique aujourd'hui et donnera quelques clés pour mieux lutter contre celle-ci, en entreprise et dans notre quotidien.

 

Vous inscrire ICI

Informations auprès de Rachel ORJUBIN, chargée de mission à FACE Loire Atlantique

facela.rorjubin@gmail.com

07 86 86 87 96

Evénement gratuit réservé aux professionnels, sur inscription

 

 

* Définition de La fracture numérique selon Wikipédia :

La fracture numérique est la disparité d'accès aux technologies informatiques, notamment Internet. Elle recouvre parfois le clivage entre « les info-émetteurs et les info-récepteurs »1. Cette disparité est fortement marquée d'une part entre les pays riches et les pays pauvres, d'autre part entre les zones urbaines denses et les zones rurales. Elle existe également à l'intérieur des zones moyennement denses.

Cette notion est calquée sur celle de fracture sociale. Ceux qui sont « du bon côté » disposent en principe d’un accès à internet pour défendre leurs droits et leurs idées, pour s'informer, pour communiquer et même pour augmenter leur pouvoir d'achat (comparateurs de prix, sites de ventes privées à tarifs préférentiels, bons plans, etc.). Les autres connaissent un désavantage supplémentaire à ceux qu'ils subissaient déjà : ils se retrouvent exclus d'une nouvelle dimension de la société, qui leur échappe chaque jour un peu plus.