33 salariés de l'Urssaf s'engagent avec BARAKA

  Aider des réfugiés à retrouver un emploi, voici la mission de l'opération Baraka. Une première promotion a été lancé en novembre 2019,  la deuxième vient officiellement d'être lancée en janvier 2021.

 Particulièrement cosmopolite, cette nouvelle promotion Baraka est constituée de 15 chercheurs d’emploi issus de 8 pays différents – Afghanistan, Brésil, Chili, Erythrée, Guinée, Mexique, Soudan et Tunisie.

 Ils/elles ont entre 25 et 51 ans, habitent aujourd’hui l’agglomération nantaise et ont des profils très hétérogènes. Parmi eux, on rencontre même un diplômé d'anthropologie sociale !

 A eux tous, ils recherchent des postes très différents : carrossier, électricien, carreleur, plombier, préparateur de commandes, agent d’entretien, informaticien, agent de restauration ou employé libre-service.

 

  Des cours de français les premiers mois

 D’octobre à décembre 2020, FACE Loire-Atlantique a mis en place pour les 15 bénéficiaires de Baraka, un parcours linguistique sous la forme de cours collectifs de Français Langue Etrangère (FLE) à visée professionnelle. Ainsi, ils ont bénéficié de 165 heures de cours dispensées par des bénévoles. Objectif : passer le DCL, Diplôme de Compétences en Langue. Celui-ci donne un Niveau A2 qui permet de lire, écrire et parler Français. Sur les 9 personnes qui ont passé l’épreuve du DCL en décembre 2020, 8 l’ont obtenu.

 Durant cette même période, ils ont également bénéficié de 51 heures d’ateliers sur les codes et règles de l’entreprise et sur le droit du travail.

 

 Un accompagnement emploi les mois suivants

 Une fois les rudiments de la langue française acquis, débute à proprement parler l’accompagnement emploi. De décembre 2020 à mars 2021, des professionnels apportent un soutien psychologique, des conseils bienveillants et aident les « Baraka » dans leur recherche d’emploi en France.

(A droite, Altom et sa marraine de l'Urssaf Anne Sophie Le Mer)

 

 Nouveau en 2021 : le parrainage conversationnel

 La première édition Baraka était clairement scindée en deux périodes : les trois premiers mois étaient dédiés à l’apprentissage du français. Les trois suivants à la recherche d’emploi.

 Il s’est avéré qu’un accompagnement plus long à l’apprentissage de notre langue serait le bienvenu. C’est pourquoi la nouvelle formule de Baraka propose simultanément à la période de quatre mois de recherche d’emploi, un parrainage conversationnel. Concrètement, des professionnels d’entreprise partagent avec les bénéficiaires de Baraka leur culture française et leur expérience du monde du travail. À partir d'exemples personnels, de situations vécues ou en partageant leurs contacts, ils apportent une valeur ajoutée à l'accompagnement proposé par FACE Loire-Atlantique. En même temps, ils aident à l’amélioration du français, en particulier en ce qui concerne la compréhension et son expression orale.

 

39 bénévoles mobilisés !

 Au total, pas moins de 39 bénévoles sont mobilisés pour cette opération Baraka : 15 parrains/marraines emploi et 24 parrains/marraines conversationnels. On peut souligner que sur ces 39 bénévoles, 33 sont des salariés de l’Urssaf Pays de la Loire. Partenaire de notre association depuis novembre 2020, cette structure mobilise à elle seule – dans le cadre de son dispositif « DEclic citoyen » * – un nombre de salariés volontaires jusqu’ici inégalé parmi les entreprises engagées dans le dispositif.

* Le projet interne « DEclic citoyen » implique l’engagement des collaborateurs de l'Urssaf pays de la Loire dans différents dispositifs de solidarité, parmi lesquels l'action Baraka de parrainage de réfugiés.

 

Photos ci-contre :

Entretien tripartite entre Mahde Issa Ousman et Hélène Le Strat, marraine de l'URSSAF.

Les marraines emploi et conversationnelles de l'Urssaf présentes au lancement officiel du 27 janvier témoignent de leur engagement dans Baraka.

 


Au cours du lancement officiel du 27 janvier, les partenaires de l'action ont présenté leurs engagements réciproques dans Baraka. De gauche à droite, Jean-Marie Guerra, directeur général de l'Urssaf Pays de la Loire, Franck Lavogez, président de FACE Loire Atlantique et Sophie Lembo, responsable de l'unité intégration (primo arrivants et BPI)  de la DRDJSCS des Pays de la Loire.

 6 autres entreprises sont, par ailleurs, partenaires de l’opération : la CCI Nantes Saint-Nazaire, le Conseil Régional Pays de la Loire, la Poste, Oniris, Orange et Total.

En plus de ces sociétés et de ces 39 volontaires, d’autres entreprises et bénévoles sont, sous différentes formes, mobilisés tout au long du parcours : proposition d’offres d’emploi ou stages, animations d’ateliers collectifs (présentation des métiers par des agences d’emploi ou entreprises, etc.), mise en réseau du candidat, simulations d’entretiens en collectif ou individuel, enquêtes métiers, visites d’entreprises, rédaction d’un CV, lettre de motivation, préparation d’un entretien d’embauche, prêt de salles, cours de FLE… MERCI A TOUTES ET TOUS !

L’opération est encore loin d’être terminée et pourtant, six bénéficiaires du dispositif Baraka ont d’ores et déjà signé un contrat de travail de quelques mois.

 

Rendez-vous en mars 2021 pour découvrir le bilan définitif de l' action !

Signature du contrat de travail entre Mahde Issa Ousman et entreprise RGIS

Signature du contrat de travail entre Silvio Aparecido Zacarin et l'entreprise RGIS.

Laily KHAN en stage à cantine scolaire de Sainte Luce sur Loire.



VOIR LE LANCEMENT OFFICIEL EN IMAGES

_____________________________

la presse en a parle

Altom et sa marraine de l'Urssaf Anne Sophie Le Mer

 

Lire l'article ICI

Télécharger
PO 21 janv 21 Baraka.pdf
Document Adobe Acrobat 380.4 KB


Ils ou elles participent a baraka, témoignages


______________________

 

Baraka bénéficie du soutien de l’Etat, de la DRJSCS - Direction Régionale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale -

et des entreprises adhérentes de FACE Loire Atlantique.